La haie une économie buissonnière (résurgence de la culture de l'arbre en milieu rural)

La haie une économie buissonnière
(résurgence de la culture de l'arbre en milieu rural)


Tristan Arbousse-Bastide

 
économie buissonnière
 

Résumé :
Ce texte a été rédigé sur la base d'entretiens réalisés en collaboration avec Magali Le Bot de l'association Mené Initiatives Rurales (Le Bourg, 22330 Saint-Gilles du Mené) durant une semaine (du lundi 28 janvier au vendredi 2 février 2007) dans le cadre du programme PANIER. Il s'agissait d'interroger de manière semi-directive différents acteurs de la vie locale (animateur, et administrateur de MIR, technicien spécialiste du bocage et des problèmes d'hydrologie de bassins versants, agriculteur, éleveur, artisan, diététicienne, porteur de projet) sur la thématique du bocage en relation avec l'économie domestique en milieu rural. Le bocage est pris en compte dans sa définition la plus ouverte possible c’est-à-dire d'espace rural caractérisé par la présence de réseaux linéaires de haies plantées d'arbres et d'arbustes. Au cours de nos discussions plusieurs thématiques complémentaires sont apparues et alimentent cette réflexion sur le bocage et son avenir en Bretagne. -La question des luttes et enjeux locaux pour une légitimité des projets liés à l'utilisation du territoire (entre habitants, agriculteurs, associations et...) -La difficulté à passer d'un projet ou une réflexion individuelle à un projet ou une réflexion collective -La nécessité de réfléchir à un projet de vie commun adapté au mode de vie rural (insertion dans la vie locale, systèmes d'échanges, travail collectif, coopératives de salariés etc.)Le déclin de la haie communautaire entourant des pâtis accessibles à tous au profit d'un dense maillage bocager a conduit au développement d'une culture de l'arbre et de l'arbuste aujourd'hui en très fort recul. Il reste encore dans la mémoire des aînés le souvenir d'une enfance paysanne passée dans les talus et les haies de l'école buissonnière. Ce sont les vestiges de savoir-faire intimement liés à l'économie paysanne qui étaient autrefois soit largement diffusés soit du ressort de spécialistes reconnus mais qui aujourd'hui sont ignorés ou rejetés comme le symbole d'un passé révolu. La volonté de moderniser l'agriculture après la Deuxième Guerre Mondiale a conduit à la destruction délibérée du bocage. Ces arbres et ces talus perçus comme des obstacles à la mécanisation étaient pourtant source d'un patrimoine local dont le renouveau pourrait aujourd'hui contribuer à consolider bien des aspect de la vie rurale tant d'un point de vue économique, écologique que social et culturel.

Rapport au format PDF (Mac):
 -rapport (EcoBuis.pdf) 260ko

Rapport au format .doc :
 -rapport (EcoBuis.doc)  524ko

Statistiques-fr.com, audit et statistiques de site

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site